« Droit de retrait légitime au Lycée Diderot ! »

Appel à rassemblement et conférence de presse Vendredi 26 octobre à 12h30 devant le Lycée Diderot
jeudi 25 octobre 2012
par  cgt éduc 13 (1er degré)

- Suite à l’intrusion armée de deux individus pour agresser un élève du lycée le mardi 23 octobre vers 9h, les personnels du Lycée Diderot ont exercé individuellement leur droit de retrait en toute légitimité.

- Nous estimons que les moyens de protection et de surveillance n’ont pas été mobilisés pour que les conditions de sécurité indispensables à l’exercice de notre mission d’éducation et à l’accueil des élèves soient assurées.

 

- Aujourd’hui, 25 octobre, l’autorité rectorale vient de nous informer qu’elle ne reconnaît pas notre droit de retrait alors que les procédures légales pour en décider n’ont pas été respectées.

 

C’est pourquoi nous appelons à un rassemblement et une conférence de presse devant le lycée demain 26 octobre à 12H30, pour réaffirmer la légitimité de notre droit de retrait.

 

 

Les personnels soutenus par l’intersyndicale SNES-FSU, CGT Educ’action, SUD Education.

 


 

 
Violences à Diderot. Les personnels restent en droit de retrait.

 

Face à la violence et faute de réponses, les personnels du Lycée Diderot de Marseille restent en droit de retrait
 


 Ce jeudi 25 octobre 2012 à 8h, les personnels du Lycée Diderot sont toujours en droit de retrait suite à l’intrusion d’individus munis d’armes à feu et d’armes blanches dans l’établissement mardi 23 octobre.


 En effet les procédures administratives réglementaires qu’auraient dû déclencher leur droit de retrait n’ont pas été effectuées. Nous n’avons à ce jour aucune réponse du rectorat quant à la sécurisation de nos conditions de travail.
Deux jours après les faits, les personnels estiment que la protection de l’entrée et des abords du lycée n’est pas assurée, la présence policière y étant sporadique. A l’intérieur du lycée, aucun renforcement humain et matériel de la
surveillance et de la protection n’a été mis en place, les dispositions de soutien psychologiques sont largement insuffisantes (une brigade d’Equipe Mobile Académique de Sécurité de quatre personnes dont un seul psychologue pour deux mille usagers).

 Malgré les faits particulièrement graves et les déclarations officielles de compassion, les personnels et les élèves du lycée sont toujours livrés à eux-mêmes face à la violence.


 Après avoir interpellé notre hiérarchie et nos autorités de tutelle pendant deux jours, nous attendons des propositions et des actes concrets : le renforcement
de la protection, de la prévention et de la médiation aux abords du lycée et dans le quartier environnant, le renforcement des moyens humains, matériels et pédagogiques pour permettre à notre lycée de retrouver sa sérénité et d’effectuer dans des conditions normales sa mission de service public
d’éducation.


 Les personnels du Lycée Diderot de Marseille soutenus par l’intersyndicale SNES-FSU, CGT Educ’action, Sud Education.

 


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 21 novembre 2017

Publication

1393 Articles
Aucun album photo
58 Brèves
11 Sites Web
34 Auteurs

Visites

109 aujourd'hui
129 hier
693032 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés